Mon premier concour le symposium maquette

Bonjour à tous, je reprends le clavier pour partager avec vous ma première expérience en concour. Beaucoup de personnes recherchent des informations sur le déroulement, ce qui est noté, l’ambiance, enfin plein de questions diverses et variées. Le but de cet article est d’essayer de répondre aux maximums de questions que je me suis posé avant de me lancer sans pour autant avoir trouver des réponses. J’ai commencé en maquette par pur égoïsme, je me suis plaisir à construire un avion, pour moi, que j’aimerai regarder autant que de le voir voler.

Une fois construit, plusieurs personnes au club, m’ont dit que se serait bien de sortir, pour connaître d’autres maquettistes et d’échanger sur le sujet. c’est comme ça que je me suis retrouvé à Coëtquidan. j’ai passé une super journée, malgré le vent, le froid et la pluie. L’ambiance y est à la fête.De fil en aiguille le sujet à murri et je me suis retrouvé à mon premier concour.

Que demande t’on aux concours?? Que doit t’on fournir comme document?? par quel concour commencer?? Plein de question que j’ai été obligé de trouver les réponses à droite ou à gauche. Sur les forums, j’ai trouvé des réponses par des pationnés qui ont déjà gouté à cette expérience, sur le site de la FFAM ou j’ai trouvé les fiches d’évaluations et le réglement de l’épreuve. Ensuite il faut décoder, championat de France, concour national, ….. enfin plein d’infos pas toujours facile à comprendre….

Une fois avoir épluché la réglementation voici ce qu’il faut avoir pour ce présenter à un concour: un avion fidèlement reproduit et un dossier technique complet….

pour l’avion c’est fait, je viens de finir le FW190, reste à construire le dossier. Pour ce dernier, plusieurs compétiteurs gardent leur dossier secret, ils le montrent mais rapidement, comme si c’était un secret de haute importance. Heureusement tout le monde n’est pas comme ça, j’ai pu obtenir des informations le jour du show maquette de coëtquidan, et je vais vous présenter ce qu’il faut avoir dans son dossier.

1-descriptif technique:

il doit comporter  la désignation complète de l’avion reproduit, avec son année de sortie, les dimensions principales de l’avion grandeur (envergure, longueur, …), le vitesse de croisière et maximum de l’avion, l’utilisation (voltige, tourisme, chasse, ….), l’échelle de la maquette et le caractère acrobatique de l’avion reproduit.

2-Evidence photographique

Au moins une photo de l’avion réel doit être présentée, préférentiellement du prototype reproduit. d’autres photos sont fortement suggérées pour obtenir un score maximum.

3- plan à l’échelle

un plan précis trois vues à l’échelle de l’avion grandeur qui montre au moins les trois aspects principaux de la vue de coté, de face, de dessus. Ces plans doivent être à une échelle courante donnant une envergure de 250mm minimum, et de 500mm maximum, si fuselage plus long, c’est la longueur du fuselage qui est à prendre en compte.

4-Preuve de couleurs

une preuve de couleur doit être fourni à partir de photo couleur reconnue et publiée si accompagnées par des échantillons de couleurs certifiées….d’après ce que j’ai pu comprendre, il faut peindre des échantillons et faire certifier par un musée l’exactitude des couleurs…7 couleurs au moins sont nécessaires sur le modèles pour obtenir une bonne note.

5- vitesse de l’avion

la vitesse de l’avion doit être indiquée dans la documentation et reportées sur toutes les feuilles de vol officiel. (avion maquette je crois, car on m’a demandé la vitesse de mon modèle)

le concurrent doit aussi déclarer avoir réalisé lui-même le marquage et les couleurs sur l’avion.

voilà pour les grosses lignes, chaque rubrique est notée sur 10 ce qui fera une note sur 50 points

j’ai tout réalisé et glissé le tout dans un cahier à feuillets plastifiées….voici un aperçu

très jolie, avec l’histoire de son unité, l’histoire de l’avion, et tout et tout…très enrichissant mais c’est nul……..

les juges ne sont pas à l’aise pour manipuler les pages, j’ai pu observer lors du concour le passage des autres concurrents, ils présentent sur un ctp de 3mm ou un isorel dur les ducument au foamat A3. de cette façon je juge peux facilement manipuler les documents sans risquer de voir les documents s’envoler ou se plier par la fine épaisseur des feuilles…un deux ou trois format suffisent pour tout présenter, le tout ramassé dans une pochette à dessin…se sera à rectifier pour moi au prochain concour….

voici quelques photos de la notation statique de mon modèle

l’avion est placé sur une table, on fourni la documentation en plusieurs exemplaires (3 normalement, 1 par juge) puis on argumente auprès des juges les documents fournis. ensuite commence la notation

les juges regardent l’avion suivant les vues indiquées, vue de coté

vue de face, on doit aussi faciliter la présentation de l’avion en orientant l’avion suivant leurs indications par exemple avec la vue de face

ce qui est intéressant c’est aussi d’écouter ce qui se dit pour améliorer le modèle pour les prochains concours

voilà pour le statique, c’est tout aussi intéressant de voir les autres concurrents passer, ça permets de voir quel document il présente, c’est comme ça que j’ai vu que mon dossier n’était pas pratique pour les juges…on doit aussi se tenir à leur disposition pour répondre aux évetuelles questions….

pour le statique j’avais placé une hélice, vous pouvez la voir sur cette photo, voyez aussi comment je suis stressé sur cet épreuve

voici quelques avions qui sont passé sur la table pour une oscultation minutieuse

beaucoup de belles machines, quatre concurrents était là pour les qualifications en nationales donc du beau monde…

oui je sais, j’ai pas pu m’empêcher de glisser une photo du mien….faut être chauvin un peu…….

sur les photos on voit mal mais ils ont de très belles finitions, voyez plutôt

allez pour faire plaisir à michel qui se prépare ce belle avion, pour arroser le terrain et avoir une herbe bien verte

voilà encore plein de modèles

vous pourrez les admirer dans la galerie photo sur le symposium maquette…

pendant que Jean Claude tapait la causette avec ses potes de VGM (une vrai pie..)…..lol

je préparais l’avion pour l’épreuve de vol, démonter l’aile, vérification de la pression d’air pour le train

une petite anecdote sympas, un jeune enfant accompagné de son père me regarde préparer l’avion, je sors la pompe et je commence à pomper pour mettre en pression la bombonne d’air. Le petit garçon se tourne vers sont père et lui dit: » Papa le monsieur gonfle son avion  pour qu’il soit plus grand??????? » ça m’a bien amusé, j’ai cru à une blague à deux balles…..

oui je sais il est petit mon avion, et alors…….j’ai le droit non…….

remontage de l’aile connexion des servos, montage de l’hélice de vol….

j’ai présenté aussi le ME108 taifun en cathégorie semi-maquette, Jean Claude me propose un vole d’essaie en double pour m’habituer au terrain. donc je prépare l’avion et on se présente au démarrage. le moteur est en marche, vérification des commandes et je me lance pour le décollage, vent légèrement de travers, le ME108 se met dans le vent et commence à zigzaguer, je pousse et le replace en ligne et là…….il passe sur le nez…….oouuupppss, c’est pas passé inaperçu devant tous ce beau monde, première chambre de fond de terrain…

deuxième tentative, cette fois c’est Jean Claude qui décolle, l’avion fait pareil, mais Jean Claude réussi de l’arracher avant qu’il passe sur le nez, décollage roc n roll mais bon, on est en l’air. je prends les commandes mais avec beaucoups plus de stress que prévu, je retrouve les sensations de vol, l’approche n’est pas évidente pour l’aterrissage, les arbres sont en bout de piste et me paraisse très proche, Jean Claude nous repose le bébé avec volets et dans les règles de l’art.

les moments d’interruptions sont vraiment conviviale, échange discution, enfin ambiance bonne enfant.

après s’être restauré, faut dire que ma femme était présente et avait bien fait les choses, café, gateaux, mousse au chocolat, enfin un pique nique normale quoi!!!!!

nous avions repris des forces pour le vol de l’après midi. Jean Claude avait visionné des vidéos de FW190 pour voir le vol de ces avions pour reproduire le vol « réel ».

les concurrents présents pour passer leurs qualifs ouvrent le bal, et Jean Claude n’en perd pas une miette pour observer les figures présentées par les habitués de la discipline. chaque figure est annoncée à l’avance, ce qui a beaucoup amusé les pilote VGM présent, ils s’imaginaient faire de même en concour avec toutes les figures qu’ils passent rapidement..Et oui c’est une autre discipline…..ensuite vient notre tour, on c’était placé dans la fil juste après….

démarrage moteur, je prends l’avion pour le placer sur la piste, et là, le moteur prend des tours, JC me dit c’est pas moi, tout étonné et le moteur calle……on essaie de redémarrer sans succès. après plusieurs essaie, on sort de la fil et retourne dans nos chaumières pour régler le problème. on vérifie l’allumage, c’est du vécu, rien n’y fait….

on décide de démonter, le capot moteur est déposé, et là on constate une prise d’air sur l’arrivée de carburant, pendant ce temps les vols des autres concurrents s’enchainent. Jean Claude me chambre sur mon réservoir (encore du vécu), je décide de démonter l’aile pour allez voir le réservoir. après quelques vérifications, on décide de sortir le réservoir. Jean Claude commence à souffler dans toutes les durites, en profite pour ce rafraichir, le moindre prétexte est bon pour boire un coup, ça marche ça marche plus, on se gratte la tête..pendant ce temps ça vole toujours…..

on ouvre le réservoir, et là stuppeur, mon réservoir tout neuf que je venais de monter pour l’occasion…..la durite du plomgeur coupée à raz le tube…heureusement que j’avais un morceau dans ma caisse, on remplace la durite, on referme le reservoir, un oeil rapide sur la fil d’attente pour les vols, plus grand monde en liste……la course est lancée, l’avion est en pièces sur le terrain avec des vis dans l’herbe, le rêve quoi…..le réservoir est replacé, l’aile est remonté et là j’entends derrière moi mon fan club qui nous supportait annoncer le dernier concurrent au décollage……Jean Claude pends l’avion tête en bas à bout de bras pendant que je place une vis en équilibre sur un tournevis cruciforme de 25cm pour aller chercher un minuscule trou au fond du capot moteur, une de placée puis deux puis trois et le capot moteur est enfin fixé quand mes espions m’annoncent le piper à l’approche, j’ai l’hélice à la main et les servos à rebrancher, vu le vent de travers, je l’entends remettre les gaz pour recommencer l’approche, je place l’hélice, je la cale pour le démarrage, je place le cone, j’entends le piper qui remets les gazs pour la deuxième fois, l’hélice est en place, une personne court vers les juges pour les prévenir que je suis près, je rebranche les servos, le piper se pose…

on vient au démarrage l’avion à la main, on venait juste de refaire le plein, démarrage moteur, je suis speed, j’ai stressé à bloc, je place l’avion en bout de piste, tout le monde regarde, vu la prestation du matin avec le ME, l’avion s’élance sur la piste et quitte le sol, un légé sursaut du à une correction des trims, ce n’est que le deuxième vol de l’avion. Jean Claude enchaine les figures d’une main de maitre, fluides, précises, les petites moqueries du matin et de la panne fond place au respect de la prestation. dans un vent soutenue, l’avion file sur sa trajectoire et reste bien dans l’axe sur toutes les figures voici quelques photos du vol

une petite dernière

le passage bas était tellement bas que j’ai cru qu’il voulait fermer la trappe qui baillait légèrement

puis retour au sol

huit à plat, renversement, boucle, tonneau barriqué, glissade, enfin les figures s’enchainent dans une fluidité remarquable; bon ces potes VGM était là, il n’a pas pu s’empêcher, une toute petite friandise remarqué par des commentaires chambreur du publique…..mon avion était passé du truc jolie à un avion maquette, qui vole bien de surcroit……. j’ai senti que l’avion était rentré dans une famille……il s’est fait remarquer mon petit FW190…

l’aterrissage avec un peu de volet, vu le vent JC a préféré limiter les volets….il s’est posé en douceur comme un vrai….mission réussi, mais que de stress pour ce vol…..

Jean Claude livre ses premières impressions à ses potes VGM, ils vont se mettre à la maquette……lol

de retour je m’aperçois que mon pilote en a perdu le tête, le combat aérien peut être éprouvant physiquement, pauvre pilote, il ne s’attendait pas a avoir un JC en forme……lol

photo de famille, tous le monde n’est pas sur la photo

on regagne son emplacement on commence à ranger, on échange sur la journée, avant de se rassembler pour les résultats…les pilotes sont appelés, puis après les remerciements aux sponsors de la journée et aux organisateurs, vient le classement, perso à ce moment je ne me fais pas beaucoups d’illusion vu le plateau…j’écoute d’une oreille distraite, encore dans les péripécis du dépannage et du vol qui a suivi…

on commence par le vol maquette, premier Rogé Niéto avec son spitfire applaudissement et remise de la coupe plus le cadeau biensur

deuxième Pascal Krol avec son FW190. je n’ai pas réalisé sur le coup, c’est ma femme qui m’a donné un coup de coude en me disant c’est toi…..je prends la coupe sous les applaudissement, quel plaisir, quel récompense après ses heures de travail……

voici le récit d’une journée bien rempli, beaucoups d’émotion et de plaisir dans la bonne humeur et la convivialité. j’invite tout le monde d’essayer une fois, s’est sympas et ça permets de faire connaissance….

MERCI à Jean Claude qui sans lui se résultat n’aurait pas existé, sous ses conseils j’ai consulté la feuille de notation pour voir ou j’ai pêché….

ils ont noté une différence de courbure au niveau de la forme de la verrière, sur l’arrondi de la queue, le prolongement du fuselage sous l’aile à une petite différence, ce qui m’a enlevé quelques points sur la forme 3.5/5, le marquage j’ai eu 4/5 les couleur 4.5/5 et la finition 4.5/5.
et sur le vol, 6/10 au décollage (correction des trims) ensuite en vol 8/10 et atterrissage 9/10 (neuf car vu le vent JC avait décidé de mettre les petits débattement aux volets).

Un grand merci aussi aux organisateurs biensure

Petit rappel: Ce projet est né après la lecture d’un numéro de RCPilote ou Fabien présentait au cour d’un article la construction de son FW, je suivais aussi les post de forum ou des maquettistes présentait et expliquait leur réalisation (je penses à Paulo, Arsenal, stampe34, F4U1A, et bien d’autres …). A partir de tout ce que je pouvais voir l’idée est venu, pourquoi pas moi. jamais j’aurai imaginé être deuxième a un coucour, derrière Rogé Niéto et avoir la photo de mon avion dans un magazine, parmi les avions et les réalisations que j’admirai, pourtant aujourd’hui c’est fait, une petite photo avec un jolie commentaire d’encouragement dans modèle magazine de juillet2011.

Voilà tout ceci pour vous dire, vous aussi si vous prenez du plaisir à construire, vous pouvez vous faire plaisir avec votre avion à vous…..tel que vous le ferez, il vous plaira, lancez vous c’est accessible……..

Pour tous ceux qui souhaite avoir des renseignements, n’hésitez pas à poser vos questions ou à laissez un commentaire, pour les autres vous pouvez aussi, en espérant que cet article vous a intéressé.

Pascal K.

 

6 commentaires sur “Mon premier concour le symposium maquette

  1. puisque personne n’ose placer un commentaire, je vais donc commencer.
    Pascal je ne sais pas comment tu fais pour faire un avion aussi bien fini, et ne pas arriver à monter un réservoir……lol
    j’ai préféré la faire tout de suite, j’ai gagné du temps, les neux neux ne l’aurait pas manqué….

  2. Sympa l’article, une journée bien sympa pour ma part, je ne connaissais pas ce type de concours maquette, le vol avec cet avion est vraiment très très sympa et très ‘masculin’ (un avion d’homme en fait) !
    Maintenant il te reste à le prendre en main et t’inscrire pour le concours de Cholet en septembre ou octobre.
    Encore félicitation car vu le plateau c’était pas gagné…

  3. bonjour

    superbe site . rien que des trucs supers et superbes. Pour moi qui envisage de passer à la maquette (quelques semi maquettes (de loin) à mon actif, ça va être une mine d’or.
    concernant le concours je suis surpris par la proximité des juges. je pensais qu’il y avait une distance minimum en fonction du niveau de compétition. Pas plus proche que 2 m en inter et 5 m en nationale ou régional ? je ne sais plus . Qu’en est il ?

    mer ci

    yves

  4. Bonjour yves et merci pour le site. Ici c’était un concoours régional, mais tu as raison sur les textes réglementaires de la fédé les juges se trouvent à 5m de l’avion. ici les photos ne rendent pas la distance, mais ils sont sur à 4m…..
    tout est évrit dans la réglementation, ce que doit contenir un dossier, ce qui est évalué, comment c’est évalué, enfin tout ce qu’il faut savoir dans les grosses lignes, pour le reste, se sera sur les concours que tu finaliseras tout ça….
    A+ Pascal

  5. Bonjour Pascal,
    Félicitations pour la 2 ème place du concours. J’ai pour projet de m’aligner aussi avec un W.W.1 et je vous remercies de tous les renseignements fournis. Cela va terriblement m’aider car j’appréhende déjà le concours, alors que l’avion n’est pas encore construit. Très beau site également.
    Patrice

    • Il ne faut pas appréhender, c’est un super moment, super ambiance et un rendez-vous riche en conseil…..
      Les compétiteurs sont accessible, et surtout pas fier…..
      à très bientôt j’espère.
      Amicalement Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.