Construction AVIA BH5 (troisième partie)

Bonjour à tous,

dans cette troisième partie nous allons traiter l’entoilage et les finitions. j’ai déjà abordé l’entoilage, à l’ORACOVER, dans l’article traitant de la réparation d’un RTF l’ultimate de Pépé. JE vous invite à aller y jeter un oeil si vous souhaitez l’entoiler avec ce matériau.

Pour notre AVIA BH5, on a le choix pour l’entoilage, la soie est possible pour ceux qui connaisse la technique, mais comme je souhaite faire de cet avion un avion pour débuter en construction, je vais plutôt choisir un revêtement qui se pose relativement facilement, c’est une matière qui se colle et se tend à la chaleur. Nous parlerons de ….

On commence par poncer pour lisser le support et éviter ainsi que l’on voit des défauts sous le revêtement. Il doit être léger, lorsque l’on passe la main ça doit être lisse.

Pour vous exercer,je vous conseil de commencer par la partie fixe du stab, de cette façon si on se rate, on ne gâchera pas trop de tissus. Pour ma part je vais vous détailler la pièce la plus compliquée, l’aile, on procèdera de la même manière sur toutes les pièces à entoiler.

on commence par placer l’aile sur le tissus, puis on trace le contour grossièrement, on découpera ensuite le film largement de façon à recouvrir l’aile.

on place le film sur l’aile pour vérifier notre travail

Je me suis installé sur la table à repasser de madame, la surface en tissus de la table permet de préserver le revêtement, de plus on peu la régler en hauteur ce qui évite les maux de dos. le fer est à chauffer, on le règle dans un premier temps au milieu de sa gamme de température.

Il existe plusieurs types de fer à entoiler, vous en trouverez chez les revendeurs et magasins de modélisme. celui que vous voyez à l’image à rendu l’âme durant cette réalisation, il est malheureusement tombé par terre et n’a pas aimer cette manipulation. J’ai donc empreinté un fer à un ami, il est vraiment plus facile d’utilisation que mon fer défunt, et surtout plus « fin », on verra plus tard en quoi c’est plus adapté à la maquettisation.

revenons à l’entoilage, après avoir recouvert l’aile, on va commencer par enlever le film de protection, il protège et préserve la colle sur une des faces de l’entoilage.

On placera la face encollée sur l’aile, on collera ensuite les contours, en commençant par le BA, puis on tend un peu la toile pour coller le BF, on finira par l’emplanture et le saumon. Pour coller le film, il suffit de passer le fer sur le tissus, la chaleur dissous la colle. On ne s’attarde pas, on veut juste fixer la toile sur l’aile.

sur l’image suivant on voit que le tissus est collé seulement sur le contour, la toile doit être positionné sans plis, le contour doit être entièrement encollé.

il est temps de prétendre la toile, on passe rapidement le fer sur la partie centrale, sans chercher à coller le tissue, le film utilisé est thermorétractable, le fait de passer le fer ainsi, va tendre légèrement la tissus ce qui facilitera le collage définitif. on passe rapidement on doit traverser la largeur de l’aile en 4s environ pour vous donner la vitesse de déplacement.

j’ai fait l’extrémité de l’aile, comme vous pouvez le voir il n’existe plus de plis. Une fois le filme tendu, on insiste un peu plus sur les dos de nervures et coffrage, cette fois on va coller le tissus sur l’aile. pour ma part je suis parti de l’emplanture pour finir au saumon, il est plus facile, à mon avis, de procéder de la sorte.

Une fois collé, on aperçoit les nervures par transparence, on prétend le bout de l’aile, puis on va coller de la même manière la toile.

Une fois fait, on passe aux finissions, une découpe au cutter pour dégager l’espace des ailerons.

on découpe la toile pour finir le travail, on va laisser que 5mm de tissus environ au bord de fuite, puis on va replier la toile à l’aide du fer pour revenir un peu sur l’autre face de l’aile. on collera aussi le coté de la nervure pour l’entoiler.

une fois l’aile retournée, vous devez voir ceci

je profite de cette photo pour vous rappeler que le réglage radio de l’aile est fait, le servo sera enfermé sous l’entoilage, seul moyen de revenir dessus, sera d’ouvrir l’entoilage, il faut s’assurer que tout fonctionne correctement avant d’entoiler.

on découpe de la même manière le tissus au BF devant l’aileron.

comme pour e BF de l’aile, on remonte le tissus dans l’ouverture de l’aileron.

Voilà le résultat

le bord d’attaque a été aussi réalisé de la même manière, on replis le film sur le BA.

Comme pour le positionnement de la toile sur l’aile, je finis par les extrémités, je replis la toile sur l’emplanture de 3mm seulement, ça facilite la mise en place par thermo formage pour suivre l’arrondi de l’aile. Ensuite on va coller une pièce contre l’emplanture.

on pense à ressortir les fixations de l’aile et le fil du servo d’aileron, puis on colle l’entoilage. on arasera au cutter.

cette méthode est utilisable pour toutes les extrémités plates.

Jusqu’à présent, nous avons délaissé le saumon

c’est ici que ça va ce compliquer un peu, on commence par replier la partie rectiligne

on ne cherche pas à faire l’arrondi du BA

Pour l’arrondi, on découpe de petite bande pour faciliter la mise en place, si on essai de coller sans découpe, le filme ne se rétractera pas assez pour effacer les plis et se sera horrible. C’est pour cette raison que l’on procède ainsi. On progresse de l’arrière vers l’avant, de cette manière on recouvre le tissus arrière par le tissus plus en avant, ça évitera que le vent ne décolle l’entoilage, on est dans le sens du vent. sur les grandeurs on procède aussi de cette manière.

une fois fait, l’arrondi est magnifique

on retourne, et voilà ce que l’on peut voir

Pas de panique, c’est normal, on a pas encore tendu la toile, avant de tendre il faut faire les contours je vous rappel, autrement on va déplacer les ancrages. sur les saumon, ou il faudra rétracter un peu plus la toile, on peu augmenter un peu la chauffe du fer

il faut augmenter progressivement, les réglages dépendent surtout de votre fer à entoiler, faire un essais sur une chute d’entoilage pour s’assurer de ne pas trop faire fondre la toile.

on finit de tendre le tissus, on peu passer un coup rapide sur l’aile, comme pour la prétention, pour faire une belle peau de tambour.

Le dessous de l’aile est maintenant entoilée.

On reproduit les mêmes gestes, mais cette fois sur le dessus de l’aile

LE dessus de l’aile est un peu plus difficile, la forme de l’aile atypique de l’avion, va compliquer un peu les choses. A vrai dire c’est plus impressionnant qu’autre chose. Pensez à régler votre fer sur encollage, donc au milieu de son réglage, laissez le refroidir un peu avant de commencer.

Comme pour la première face, on colle le BA puis le BF en tirant un peu sur la toile pour limiter les plis

OOOhhhhhh c’est pas beau, mais c’est normal !!! il faut seulement éviter les gros plis, dans ce cas on ne colle pas les extrémité avant d’avoir prétendu.

on commencer cette fois part le coté saumon, on les BA et BF sont collés

on prétend rapidement puis on soigne les contour avant de coller la toile définitivement, on répète toutes les étapes vu précédemment jusqu’à obtenir ce résultat.

on finit fer chaud pour les plis récalcitrant, mais normalement il ne doit avoir aucun plis.

Le stab, dérive, ailerons, et autres pièces entoilées seront réalisé de cette manière…. c’est à vous maintenant !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.